Une championne à Saint - Just

Publié le par Service comm'


En ce moment même à Pékin ont lieu les Jeux Para Olympiques 2008. Très peu médiatisés, on s'en rend moins compte que les jeux des "valides". Pourquoi ?
La réponse à cette question, c'est Fany Palasse qui me l'a apporté. Ce brin de jeune femme, atteinte de la maladie des os de verre, a un palmarès sportif impressionnant. Sa passion, c'est le tennis de table.

Tout a commencé en 1989 lorsqu'elle avait 16 ans. Après avoir essayé plusieurs sports comme beaucoup d'adolescents, elle est foudroyée par le tennis de table. Malgré le fait que ça soit un sport très peu conseillé aux personnes atteintes de sa maladie, elle enchaine les entrainements. Le handisport fonctionne avec un echellon permettant d'égaliser les individus par rapport à leur handicap. Classée 5 (le maximum de l'échellon), Fany a tous ses muscles.
Elle joue la première fois en international en 1994, et sa première sélection est en 1997 à Stockholm. En 1998, elle arrive en quart de finale en championnat du Monde et c'est à ce moment là qu'apparait sa hargne et son désir de vaincre. En 1999, elle devient championne d'Europe et est qualifiée pour les Jeux Para Olympiques de Sydney où elle en sortit malheureuse. En 2001, elle est championne d'Europe à Frankfort. En 2002, elle gagne le chapionnat du Monde en équipe à Taipei. En 2003, en gagnant le championnat d'Europe, elle se qualifie pour les Jeux Para Olympiques d'Athènes. Cette fois, elle finie dans la difficile place de 4ième. Sans oublier que Fany a été également 10 fois championne de France.
A cause d'une blessure au dos, Fany a aujourd'hui arrêté la compétition avec beaucoup de regrets.

Elle avoue que le tennis de table l'a transformé. Tout d'abord moralement, car les nombreux voyages lui ont permi de faire face à sa timidité. Puis physiquement, car le sport quasi quotidien lui a renforcé sa masse musculaire et  a donc réduit le nombre de fractures.
Pour Fany, les jeux Para Olympiques, ainsi que le handisport tout court, ne sont pas médiatisés ni donc reconnus du grand public car les sportifs ne sont pas considérés pratiquer du sport de haut niveau. Pourtant lorsque Fany s'entrainait, c'était 2 heures par jour, quatre fois par semaine. Et en stage en équipe de France, c'était 5 heures par jour. Preuve aussi de cette non reconnaissance, chaque sport en France a une Fédération qui lui est propre ( et le budget qui va avec) tandis que le handisport a une seule Fédération multisports avec un budget trop réduit. Il revient parfois trop cher aux handicapés de pratiquer un sport de haut niveau faute de moyens.

Aujourd'hui, Fany est la présidente de la section Tennis de table à St - Just, car elle ne pourra jamais se défaire de sa passion. A travers cette association elle désire transmettre sa passion aux autres.


NB : l'entrainement du tennis de table reprend le jeudi 18 septembre.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claire 15/09/2008 18:32

fanny est super, sa section ping est formidable, il faut venr nombreux

fany 15/09/2008 13:27

tout le monde l'avait compris: les Jeux paralympiques DURENT une semaine (désolé pour l'orthographe sur mon premier commentaire) .

fany 12/09/2008 14:03

merci à Sophie pour son article. N'hesitez pas à suivre les Jeux Paralympiques qui durs encore une semaine.
Et à notre niveau venez essayer de taper dans la petite balle blanche à partir du 18 septembre à la salle Valette les jeudis soir. j essayerais de vous transmettre cette passion.
encore merci à la Comm'